LA BONNE MÈRE

/
0 Comments
Type : Barquette marseillaise

Gréement : un mât, une antenne, une voile latine (maestre) ; foc sur bout-dehors


Matériaux : Coque et pont en bois  ; mât et antenne en bois.
Date et lieu de lancement :  1964 à Marseille (chantier Gay)

Autres noms  : La Croix du Sud
Utilisation initiale :bateau de pêche
Dernière nationalité connue : Française

Dernier port d'attache connu :Marseille (l'estaque)
Dernière utilisation connue : voilier de promenade privé.

Signification du nom : La Bonne Mère : Notre-Dame de la Garde, la patronne des marins. La basilique, qui domine le vieux port et est visible d'une grande partie de la ville, est dessiné à l'arrière du bateau.

Longueur hors-tout : 10,7 m
Longueur de la coque : 8,7 m
Longueur à la flottaison : 8,1  m 
Largeur maximale :  2,75 m
Tirant d'eau maximal : 0,7 m
Tirant d'air :  7,7 m (mât) ; 12 (antenne)
Déplacement : 5 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré,  régulièrement entretenu.
Avant : Incliné.
Arrière : pointu ; . Nom du bateau et silhouette de la basilique ND de la Garde à tribord ; nom du port et blason de Marseille à bâbord
Coque : Blanche, liston rouge

Superstructures : bateau ponté
   
    La Bonne mère  est un ancien bateau de pêche construit en 1964 pour un pêcheur du Lavandou ; il a été acheté en 1974 par le père du propriétaire actuel et transformé en voiler de plaisance. Elle a été restaurée en 2006 et était présente aux fêtes de Brest et de Douarnenez en 2012.


You may also like

No comments: