LULOUATH

/
0 Comments

Type : Boutre du Golfe arabo-persique.




 Gréement : un mât ; voile latine sur antenne ; un foc.

Matériaux : Coque et pont en bois  ; mât en bois, antenne en fibre de verre.

Date et lieu de lancement :  1973  à Bahrein
Autres noms  : 
Utilisation initiale :  bateau de pêche aux huîtres perlières.

Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Giens, Port Augier (dans le Var)

Dernière utilisation connue : voilier de croisière privé

Signification du nom : Lulouath
Longueur hors-tout : 9,7 m
Longueur de la coque : 9 m
Longueur à la flottaison : 8,7 m 
Largeur maximale :  2,35 m
Tirant d'eau maximal : 1,5 m
Tirant d'air : 
Déplacement : 3,4 t.
Surface maxi de voilure : 80 m² 

État : restauré,  régulièrement entretenu.
Avant : Incliné ;  bout-dehors ; étrave terminée par un rostre.


Arrière : tableau incliné  ;  barre franche. 
 
Coque : bois.

Superstructures : rouf discret

 
   Les boutres sont les bateaux traditionnels de la Mer rouge, de l'Océan Indien. certains pensent aussi que ce type de bateau est d'inspiration chinoise. La silhouette de ces bateaux date sans doute d'environ 5 siècles et on pense qu'ils seraient d'inspiration chinoise
    Ils sont de taille variable et un grand boutre d'Oman, à 2 mâts, est basé à Douarnenez. Il mesure 24 m de long et porte le nom de Nizwa.
     Lulouath a été construit à Bahrein selon les traditions ancestrales, et restauré au début des années 1990 à Riyad. basé aujourd'hui dans un petit port de la presqu'île de Giens, il participe régulièrement aux Voiles latines de St Tropez et a pu être vu dans une émission de FR3, Les bateaux venus d'ailleurs. L'intérieur est resté une cale, sans aménagements. le bateau est labellisé bateau d'intérêt patrimonial (B I P).

    Nous remercions son propriétaire, Jean-Pierre Cadol, qui nous a aimablement fourni photos et renseignements sur son bateau;



You may also like

No comments: